KUMAMOTO (Kyushu)

Du 03 juillet 2000 au 03 août 2000, je suis allé au Japon.

J'ai effectué un stage linguistique de trois semaines à KUMAMOTO (et Amakusa et Yatsushiro) dans le Kyûshû, puis je suis remonté pendant dix jours à TOKYO, ville de rêve, d'électronique et de gratte-ciel.

En voici quelques photos:


Le tramway de Kumamoto près du centre ville, juste devant mon école où j'effectuais mon stage.

Un moine Shintoïste demandant l'aumône.

Ma famille d'accueil à Kumamoto, encore merci pour leur hospitalité.

Toujours ma famille.
"Anatatachi, osewa ni natta arigatoo gosaimashita!".

Ce genre d'édifice pousse un peu partout et surtout dans les grandes villes, ne s'accordant pas du tout avec le paysage. Ce sont de grands espaces entièrement grillagés y compris au "plafond" et servant à s'entraîner au golf. Mais ce ne sont pas des terrains de golf, ici on s'entraîne juste au tir.

Shimotori, une des deux grandes avenues commerçantes de Kumamoto. Elles sont toutes deux couvertes et très grandes.

Shimotori.

Shimotori.

Shimotori.

Ici nous sommes réunis, les deux étudiantes françaises, nos familles d'accueil respectives et moi pour une journée où nous devions leur faire découvrir et goûter la cuisine française.

Nous sommes en train de leur expliquer comment se composent nos plats.

Un panneau signalant un centre de jeux.

La devanture du complexe de jeux. Il y en a beaucoup au Japon.
Ce centre comprend un karaoké, une salle de billard, de bowling, de machines à sous ou assimilées, de pachinko, de jeux vidéo ...

La nuit ça rend bien.

Voici ,dans Shimotori, une boutique dédiée uniquement à "Hello Kitty", personnage (petit chat blanc) ultra-connu et populaire au Japon. On y trouve vraiment tous les produits dérivés imaginable ( jouets, livres, cahiers, stylos, nourriture, accessoires de cuisine, diverses décorations ...)

Les abords du château de Kumamoto.

Le château de Kumamoto.

Moi et le château de Kumamoto.

Encore moi et le château de Kumamoto ...

Une statue.

Sans commentaire.

Et oui les ninjas existent toujours, la preuve j'en ai rencontré un qui vit au château de Kumamoto.

Dans le château il y a un petit musée où l'on peut admirer ces magnifiques armures de samouraï.

En arrière plan, la ville de Kumamoto; le château se situe au centre de la ville en hauteur sur une colline.

Panorama de la ville avec ses piscines.

Kumamoto comptait en l'an 2000, 680000 habitants. Une petite ville de campagne...au Japon.

La ville, encore la ville, j'aime la ville.

Vue d'un des ponts de la ville, au loin un immeuble avec un écran géant sur l'une de ses façades.

L'avenue 266 que j'empruntais pour aller de ma famille d'accueil à mon école. J'y allais à vélo, mais pas sur la route, les vélos doivent rouler sur les trottoirs avec les piétons, bien plus intelligent qu'en France.

Une vue panoramique du Suizenji Koen dans Kumamoto. C'est un parc très joli où se situe un temple Shinto.

Contraste saisissant entre la grande ville et la nature.

Un parc à la japonaise est différent de nos parcs en France.

Suizenji Koen.

Suizenji Koen.

Suizenji Koen.

Suizenji Koen.

Suizenji Koen.

Une statue dans le parc.

L'entrée du temple.

L'endroit où l'on se lave les mains avant d'aller prier.

Très pittoresque.

Vue devant une allée conduisant à un autre petit temple.

Vue de côté.

Vieux et authentique.

Des canards sur le petit lac.

Des poules d'eau.

Au Japon les carpes sont très colorées et servent à décorer les étendues d'eau. On en met partout, mais on ne les mange pas.

Une danse d'Okinawa (île au sud du Japon), très à la mode au Japon. Cette danse est une opération promotionnelle, c'est l'occasion de distribuer des tractes publicitaires aux gens qui viennent regarder.

Le dernier dimanche avant mon départ, ont eu lieu à Kumamoto deux fêtes. Celle-ci est un défilé de chars décorés.
Notez que nous sommes le dimanche et qu'il y a des jeunes en uniforme d'école. Pour ne pas empiéter sur les cours ils vont faire leurs examens le dimanche. Mais il leur arrive aussi d'avoir certaines activités à l'école le dimanche (clubs, etc).

Un magnifique char. Tous les chars sont tirés, poussés et parfois même portés à la force des bras.

Les enfants aussi sont de la fête.

Je vous rappelle que nous sommes le dimanche et pourtant la plupart des magasins sont ouverts. En effet le dimanche est un jour de la semaine comme un autre là-bas.

La religion est toujours omniprésente. Surtout lors des fêtes puisqu'elles sont en général à caractère religieux.

Des enfants habillés avec des costumes de guerrier.

Un dragon géant entièrement articulé par les hommes.

Un poisson géant.

Le soir, un deuxième festival. Dans une longue rue d'environ un kilomètre de long, des centaines d'échoppes s'alignent les unes à côté des autres. On y trouve des jeux pour tout le monde et des stands où l'on vient boire et manger (notamment des brochettes de pieuvre, ça croque mais c'est bon). Le tout dans une ambiance bonne enfant. Quasiment toutes les filles sont venues en Kimono, c'est un spectacle magnifique pour les yeux et une expérience à vivre absolument. Au bout de cette longue marche, on arrive à un temple Shinto et l'on y suit l'office religieux.

Et pour finir voici un splendide couché de soleil sur la ville de Kumamoto.