DIVERS (Japon)

Du 03 juillet 2000 au 03 août 2000, je suis allé au Japon.

J'ai effectué un stage linguistique de trois semaines à KUMAMOTO (et Amakusa et Yatsushiro) dans le Kyûshû, puis je suis remonté pendant dix jours à TOKYO, ville de rêve, d'électronique et de gratte-ciel.

En voici quelques photos:

 


Un pont en X sur la route menant au mont Aso (Kyushu) qui est un volcan toujours actif.

Vue d'ensemble du mont Aso (Asosan  en japonais) dissimulé par des nuages bas.

Le téléphérique qui permet d'accéder au sommet.

Vue d'ensemble d'un des cratères du volcan, qui est très grand.

Un petit lac d'où s'échappe de la fumée, il doit y faire très chaud.

Vue l'odeur qui émane et la couleur ce ne doit pas être de l'eau, il y des blocs de soufre à la surface. Ce doit être de l'acide.

Un autre lac aux couleurs somptueuses.

Un petit coin de nature dans un petit village en descendant du mont Aso.

Un ruisseau.

Cette petite étendue d'eau est une source, l'eau ressort du sol où elle a été filtrée et est très pure.
Les gens y viennent avec des bouteilles et des bidons pour en remplir et la boire.

L'entrée d'un temple Shintoïste.

Le temple en question.

Ici, il n'y a pas de commerçant, les gens mettent l'argent dans le tube en bambou et se servent eux-mêmes. C'est un petit stand mais il y en a également des plus grands avec plus de choix comme sur un marché et toujours sans commerçant. (chose impossible en France). Ce sont en général des producteurs locaux qui y vendent leur récolte.

Le jardin d'un petit temple dans la ville de Fukuoka la nuit.

Ici ont s'y lave les mains avant d'aller prier. On prend l'eau avec l'écuelle en bois, on n'y plonge pas les mains directement.

Ce chapiteau se situait devant la gare de Fukuoka. Des sièges étaient installés devant et les gens pouvaient y écouter l'histoire de la région illustrée par ce magnifique décor.

Une station de métro à Fukuoka, admirez la propreté des lieux.

Le Shinkansen (le TGV japonais). Ce modèle est le "Nôzomi super Express".

Une ligne somptueuse pour ce Shinkansen "Nôzomi Super Express".

Il doit y avoir trois types de Shinkansen différents.

C'est avec ce Shinkansen que j'ai rejoint Tokyo en 6 heures depuis la gare de Fukuoka dans le Kyushu.

Une vue du train sur les dernières rizières visibles avant l'arrivée dans la mégalopole de Tokyo.

Une librairie japonaise. Il n'y a pas de librairie et de magasin de livres comme on le conçoit en France. Là-bas, les boutiques de livres réunissent tous les types de livres (romans, livres scolaires, encyclopédies, dictionnaires, livres de cuisine, de sport, d'informatique, de filles...) y compris les mensuels, hebdomadaires et autres quotidiens que l'on trouve dans les librairies en France. Il y en a tellement que ce type de boutique doit ouvrir sur plusieurs étages.

Voici le deuxième étage d'une "petite" librairie, espace réservé aux mangas et livres de jeux vidéo.

Un lapin ("usagi" en japonais) rose. Adorable.

Doraemon, personnage (chat) populaire au Japon.

Une boîte aux lettres japonaise.

Voici ce que l'on voit à longueur de temps dans les rues japonaises: des câbles électriques et de téléphone s'entrecroisant dans tous les sens. Avec les fréquents tremblements de terre, il ne vaut mieux pas enterrer les lignes.

Les camions au Japon ont la particularité de posséder trois lumières vertes sur le devant de la cabine. A quoi cela sert-il? Et bien à partir de 20km/heure une première lumière s'allume, puis quand il dépasse 40km/heure la deuxième lumière s'allume et enfin, s'il dépasse 60km/heure la troisième lumière s'allume. Astucieux pour qu'un policier puisse les contrôler de loin sans matériel.

Une petite voiture de police. Leurs couleurs noir et blanc, et leur giro-phare rouge font penser à des voitures américaines.

Au Japon la vie est une des plus chères du monde. En général une pomme est vendue 20 à 25 frs français l'unité (2000). Mais ici, c'est un magasin de luxe et on peut y trouver photo à l'appui: une clémentine à 20 frs, et une pomme à 50 frs. (au cours du franc de l'époque)

En ce qui concerne les melons, ils coûtent en moyenne 60 frs, et on en offre comme cadeau. Mais dans ce magasin luxueux, j'ai trouvé le melon le plus cher du monde: 650 frs l'unité, non vous ne rêvez pas: 10000 Yens (2000).

Ceci n'est pas un aquarium, c'est un écran haute définition qui diffuse à longueur de journée l'image d'un aquarium. Très pratique et utilisé dans les banques et grands magasins, il ne nécessite aucun entretien il suffit juste de l'allumer le matin. Prix de cet appareil:  30000 frs français (2000).

Moi de dos dans une salle d'arcade Sega. Il y a beaucoup de salles de jeux vidéo au Japon, c'est le paradis des joueurs de jeux vidéo.

Ce jeu est une variante des jeux de pinces des fêtes foraines en France. C'est un jeu de pêche. Sous la bulle en plastique, un bassin avec des poissons. On dirige une épuisette en plastique pour les attraper et les ramener dans un bac depuis lequel on peut les prendre. Ensuite ils sont à nous, on les emmène dans notre aquarium à la maison. C'est un jeu d'adresse très dur.

Des télés de démonstration de jeux vidéo sur le trottoir vous font découvrir en avant première les jeux qui sortiront dans les prochaines semaines voir les prochains mois. Ici "Grandia 2" sur DreamCast. Certains de ces jeux non encore sortis sont en démo-jouable. (2000)

Ici c'est "Armored Core 2" sur playstation2 (2000).

Le Japon est le pays qui compte le plus de distributeurs par habitant au monde. Il y en a absolument partout et c'est très pratique. Même si la nuit il y a les "Convenient Stores", sortes d'épiceries ouvertes 24h/24, ces distributeurs dépannent beaucoup et ont trouvé leur utilité auprès de tous.

Un panel de distributeurs: un photomaton, un distributeur de cigarettes, de glaces, ...

..., de boissons en bouteille, de boissons en canette, et encore des glaces. Les distributeurs ne sont quasiment jamais en panne, d'ailleurs en un mois je n'en ai vu aucun en disfonctionnement.

Le must des distributeurs: le distributeur automatique de fleurs, dans la gare de Shinjuku. Fleurs en bouquet, en composition, fleurs séchées, faites votre choix.

Moi devant la statue d'Ultraman héros mythique au Japon.