L'événement le plus important fêté au Japon est le Nouvel An (Oshogatsu). Les entreprises ferment de la fin décembre au début janvier. C'est une occasion pour les familles de se rassembler, aussi, nombreuses sont celles qui vont rendre visite aux parents pour les fêtes. La célébration commence la veille du Jour de l'An. La nuit de la Saint-Sylvestre, la famille mange des nouilles (qui symbolisent la longévité) et va ensuite visiter le temple shintoïste ou bouddhique local afin de prier pour le bonheur dans l'année à venir. Le premier janvier, un petit déjeuner spécial est servi, on donne aux enfants des étrennes, et tout le monde attend avec impatience de recevoir les cartes de Nouvel An, qui sont distribuées toutes ensemble le matin du Nouvel An.
    Une autre fête très importante est l'Obon, qui a lieu à la mi-août. Une coutume répandue veut que le 13 du mois, les esprits des ancêtres retournent chez eux pour trois jours. Les maisons et les pierres tombales sont nettoyées et une nourriture spéciale est laissée en offrande aux esprits. De nombreux événements ont lieu durant la saison, y compris des fêtes de danse Obon et des feux d'artifices.
    Il y a un certain nombre de fêtes spécialement créées pour les enfants. La Fête des poupées, pour les filles (hinamatsuri), se tient le 3 mars. A la maison, les gens recouvrent une estrade à plusieurs niveaux en rouge et la décorent avec de belles poupées. Les poupées symbolisent l'ancienne Cour Impériale. Le Jour des enfants, kodomo-no-hi, se tient le 5 mai. Des bannières en forme de carpes (une pour chaque enfant de sexe masculin vivant dans la maison) sont montées dans les jardins. La Fête des étoiles (tanabata) tombe le 7 juillet. Selon la légende, deux amoureux, représentés par deux étoiles séparées par la voie lactée, sont autorisées à se rencontrer cette nuit là. Durant la fête du tanabata, les gens écrivent leurs voeux sur des bandes de papier et les attachent à des branches de bambou. Le 15 novembre, il y a une fête où les filles âgées de trois et sept ans et les garçons âgés de cinq ans sont conduits dans un temple shintoïste ou bouddhique pour prier pour une bonne santé. Cette fête est appelée Shichi-go-san, ce qui veut dire "sept-cinq-trois".
Un nombre incalculable de fêtes locales prennent place tout au long de l'année. Certaines parmi les plus importantes, comme la Fête de la neige, ont des attractions particulières qui attirent des milliers de spectateurs.
 
 
 
 
 
 


De jeunes filles décorent leurs poupées dans le style de l'ancienne 
Cour Impériale pour la fête des poupées hinamatsuri, le 3 mars.

Kodomo-no-hi est célébré avec des bannières
colorées sous forme de carpes volantes.


La Fête d'Aoi, à Kyoto, le 15 mai, comprend un défilé
de gens portants des costumes de cour anciens.