La famille japonaise maintient traditionnellement des liens très étroits. Même de nos jours, les enfants, les parents et les grands-parents vivent parfois ensemble. De telles familles de trois générations constituent encore plus de 12% des foyers japonais. Le divorce est aussi un phénomène moins courant que dans beaucoup de pays occidentaux, avec un taux de 1,6 divorces pour 1000 personnes seulement, comparé à 1,89 en France, 2,94 au Canada, ou 4,6 aux États-Unis.
    Aujourd'hui, la plupart des familles ont seulement un ou deux enfants. Il en résulte une élévation rapide de l'âge moyen de la population japonaise. Il y a maintenant 20,014 millions d'enfants de moins de 15 ans, mais il y a aussi 18,261 millions de personnes de plus de 64 ans. Plus de personnes âgées qu'avant vivent seules, et les jeunes se marient plus tard, l'âge moyen du mariage étant maintenant de 29,8 ans pour les hommes et 27,3 ans pour les femmes. Le Japon apprend ainsi de nouvelles façons d'aider aussi bien les jeunes que les personnes âgées à vivre dans la société moderne.
    Le Japon modifie ses programmes sanitaires et sociaux afin de satisfaire les besoins des personnes plus âgées, et apprend à les aider à rester actives et à contribuer à leurs communautés grâce au travail, aux études et au bénévolat. Il y a dix ans, la majorité des entreprises ayant un âge de mise à la retraite obligatoire l'avaient fixé entre 55 et 59 ans, mais aujourd'hui, plus de 88,3% de ces mêmes compagnies fixent l'âge de la retraite à 60 ans ou plus. Avec le vieillissement de sa population, le Japon espère maintenir les personnes âgées en bonne santé et les laisser tenir une place utile dans la société.
    Les jeunes gens aussi découvrent de nouvelles manières de vivre et travailler. Certains jeunes couples mariés choisissent de ne pas avoir d'enfants, et d'autres couples, qu'ils aient des enfants ou non, décident d'avoir deux carrières. De plus en plus de femmes travaillent, 40,5% de l'ensemble des travailleurs japonais en 1997 étant des femmes. La grande majorité des femmes qui travaillent sont mariées, et elles trouvent de nouvelles façons d'équilibrer le travail et les responsabilités maternelles. En 1996, 60,8% des entreprises offraient le congé parental. Un grand nombre de femmes réintègrent aussi le marché du travail entre la fin de la trentaine et la fin de la quarantaine, après que leurs enfants aient grandi, et plus de pères participent à l'éducation des enfants et partagent d'autres responsabilités à la maison.