L'estampe japonaise est une des nombreuses sortes de peinture japonaise. Les ukiyo-e, un style d'estampe bien connu, s'est développé au XVIIè siècle. Les estampes ukiyo-e décrivent des hommes et des scènes de la nature, de la vie quotidienne et du monde du théâtre. Les estampes sont toujours très populaires. Les écoliers apprennent à faire des estampes simples, et certaines personnes utilisent cette technique pour créer leurs propres cartes de voeux de Nouvel An.
    L'architecture traditionnelle peut être encore admirée dans de nombreux endroits, en particulier dans les temples bouddhiques et shintoïstes. Des charpentiers hautement qualifiés ont maîtrisé l'art de la construction sans utiliser ni vis ni clous. Cette technique nécessite que toutes les pièces en bois soient soigneusement emboîtées les unes dans les autres comme dans un immense puzzle en trois dimensions.
 
 



Cette estampe est l'une des "Trente-six vues du Mont Fuji"
par l'artiste ukiyo-é Hokusai Katsushika.